A l’occasion de la présentation du “Plan Stratégique Transversal” de Braine-l’Alleud au Conseil conjoint Commune-CPAS du lundi 2 septembre, Ecolo commente le document présenté « pour prise d’acte ».

L’exercice obligé de création d’un Plan Stratégique Transversal résulte à Braine-l’Alleud en un long catalogue hétéroclite où quelques projets importants côtoient une multitude d’actions ponctuelles, sans indications financières sérieuses, sans diagnostic de la situation, sans projection dans le temps (c’est donc un plan qui ne planifie pas) et sans priorités.

A défaut d’intentions clairement articulées, on peine donc à trouver la cohérence, les lignes de force, la vision sous-jacente. Nous sommes persuadés qu’il était possible de faire mieux. Car le devoir démocratique du niveau politique aujourd’hui c’est de donner du souffle et de l’espoir tout autant que de travailler dans la rigueur et dans une vraie transparence. Objectifs manqués.

La méthode suivie est sans doute en cause : on a tous les indices d’une réflexion en vase clos, mieux nourrie s’il y a proximité entre le Collège et les milieux concernés, comme en sport, ou si les institutions impliquées sont rompues à ce genre d’exercice, comme dans le domaine de la culture. Une réflexion qui, en tout état de cause, n’a pas voulu associer les conseillers communaux et du CPAS et encore moins les premiers concernés : les citoyens. Nouvelle occasion manquée de participation.

Quant au contenu, il méritera toute notre attention au moment où les différentes actions et projets seront mis en œuvre. Nous ne pouvons que nous réjouir de voir notre programme pour les élections  communales mis à contribution, notamment le projet d’une halle dans le centre-ville qui était d’ailleurs un des résultats d’une consultation citoyenne que nous avions organisée en son temps. Nous ne pouvons que condamner à nouveau la perspective d’un nouveau zoning de l’inBW en pleine nature alors que les zonings voisins attendent rénovation et repeuplement depuis des années.

Il y a donc à boire et à manger dans ce PST, et en abondance. Pourtant, nous disons que ce plan est en défaut de répondre aux questions soulevées par les vrais enjeux et les vrais défis de notre temps.

Par exemple, après l’adoption de l’ambitieux Plan communal d’Action pour l’Energie Durable et le Climat il y a près d’un an, on n’en retrouve pas la déclinaison attendue : une seule fiche avec un montant dérisoire en regard de la hauteur de l’enjeu.

Les écologistes de Braine-l’Alleud interpellent donc le Collège avec quelques questions stratégiques :

  • Quelles sont les prévisions d’évolution de la population et comment comptez-vous la gérer ?
  • Comment gérez-vous la dégradation accélérée des ressources naturelles ? Quelle est votre vision pour notre rivière, le Hain, et ses affluents ? Pour les espaces agricoles et les espaces naturels ? La biodiversité ? La pureté de l’air ?
  • Comment gérez-vous l’évolution du bâti et des aménagements dans la ville et dans les villages ? Comment planifiez-vous leur développement différencié ?
  • Comment abordez-vous la question du genre, notamment dans la lutte contre les violences faites aux femmes ?

Consulter ici le Plan stratégique transversal (2018-2024) de Braine-l’Alleud

Share This