Ce dimanche 29 avril, ECOLO Braine-l’Alleud organisait une nouvelle consultation à propos du centre-ville, à l’occasion de la sortie du rapport de la « charrette urbanistique ». Une séance intéressante et dynamique qui a produit quelques idées nouvelles sur lesquelles nous reviendrons bientôt…

L’intention était triple : expliquer, échanger, proposer. Non plus de manière totalement libre comme lors de la journée du 18 novembre dernier, mais en se centrant sur des questions précises, sur lesquelles la prochaine majorité communale pourra encore agir et changer le cours des choses.

Expliquer

La séance a commencé par une demi-heure de présentation et d’explications de la méthode de la charrette urbanistique et surtout du rapport préparé par le bureau d’études. Celui-ci détaille une série « d’enjeux » du centre-ville brainois identifiés au cours de la démarche et présente plusieurs « options », c’est-à-dire les recommandations des spécialistes.

Deux enjeux ont plus particulièrement été étudiés lors de la charrette :

  • d’une part, l’hypothèse d’une nouvelle avenue Saint-Jacques (avec l’option de faire passer une voirie à la place du bâtiment du n° 37 de l’avenue Jourez)
  • d’autre part, le réaménagement de l’ensemble formé par le site du Lycée et la place de la Cure.

Echanger

Nous avons ensuite choisi de mettre en débat six thèmes parmi les nombreuses problématiques étudiées dans le rapport. Trois thèmes précis, avec des questions spécifiques et trois thèmes plus transversaux.

  • Avenue Saint Jacques / Jourez 37
    • La nouvelle voirie Saint-Jacques serait-elle utile ?
    • Faut-il conserver le n°37 de l’avenue Léon Jourez ?
  • Place du Môle / Place Baudouin 1er
    • Peut-on rouvrir la Place du Môle à la circulation ?
    • Place Baudouin 1er : quelle fonction, quel aménagement ?
  • Place de la Cure / 3 Apôtres / Saint Etienne
    • La place de la Cure comme 3ème « place centrale » ?
    • Comment relier la Cure, les 3 Apôtres et Saint Etienne ?
  • Circuler dans la ville (voitures, vélos, piétons)
    • Quelle place pour les modes doux dans le centre-ville ?
    • Quelle place pour les voitures et le parking ?
  • Du vert dans la ville / Maillage vert et bleu
    • Quelle place pour la nature dans le centre-ville ?
    • Comment y concrétiser le maillage vert et bleu ?
  • La culture dans la ville / Le Centre culturel
    • Quelle place pour la culture dans le centre-ville ?
    • Où mettre le Centre culturel : rue J. Hans, à côté des académies, sur le plateau de la gare ?

Les échanges se sont faits selon la technique d’animation appelée « world café ». De 6 à 8 personnes sont rassemblées autour d’une table pour discuter d’un thème. Après 20 minutes, on change de table et donc de sujet, et ainsi de suite pour un total de 4 séquences de 20 minutes.

Les échanges furent riches, dans une formule qui se veut dynamique. Le rôle des animateurs était double : d’une part veiller à la bonne répartition des temps de parole pour que chacun puisse s’exprimer, d’autre part noter les idées sur la nappe de papier pour constituer une forme de compte-rendu qu’ils ont ensuite présenté oralement à l’assemblée en conclusion de la séance.

Proposer

A partir de là, il reste une étape à franchir où le parti politique peut pleinement jouer son rôle. Porter les idées les plus intéressantes sur la place publique et dans le débat politique : en Conseil communal par exemple ou plus largement dans la campagne électorale qui s’annonce. Et c’est bien l’intention d’ECOLO : refléter la sensibilité, la parole et la créativité des Brainois qui ont souhaité prendre part à un débat qui les concerne directement.

Conclusion

Le sentiment général des participants était qu’ils avaient appris quelque chose, qu’ils avaient été intéressés par les points de vue qu’ils avaient entendus, et qu’ils étaient contents d’avoir pu s’exprimer sur toutes sortes de sujets dans une ambiance sympathique et dynamique.

Nous souhaitons changer la manière de prendre les décisions à Braine-l’Alleud en associant davantage les Brainois qui le souhaitent aux processus de décision. Comment ? Par exemple grâce à ce genre de séances de consultation citoyenne que nous nous promettons de répéter encore d’ici les élections… et au-delà !

Photos d’ambiance

Share This