La cause des réfugiés va avancer à Braine-l’Alleud ce lundi 9 avril grâce à la pression citoyenne relayée par la minorité politique au Conseil communal : la motion sur les visites domiciliaires va enfin être discutée, 3.000 euros sont prévus pour une association s’occupant des réfugiés et une motion « commune hospitalière » va être adoptée. Venez soutenir nombreux ces avancées !

ECOLO avait déposé, avec IB, une motion contre les visites domiciliaires et pris l’initiative de convoquer un Conseil communal au mois de mars car la majorité n’en avait prévu que fin avril. Comme on sait, la majorité a snobé le débat : les conseillers de la Liste du Bourgmestre étant absents, le quorum de présence n’était pas atteint et c’est devant un public nombreux et déçu qu’il a été constaté que la réunion ne pouvait se tenir.

Première victoire symbolique à la suite de cet épisode : la commune avance le prochain Conseil communal de fin à début avril, on discutera donc la motion bientôt. « Victoire » tempérée par cette convocation en plein milieu des vacances de Pâques : conseillers et citoyens mobilisés ne pourront pas être au complet.

Un nouveau subside

Seconde victoire : à la suite de notre proposition de consacrer à la cause des réfugiés le montant des jetons de présence du Conseil que nous avions convoqué, la majorité introduit maintenant, dans la modification budgétaire qui est à l’ordre du jour de lundi, un nouveau subside en faveur d’une association s’occupant des réfugiés.

Son montant, 3.000 euros, est en relation avec le coût des jetons de présence d’un Conseil communal, de l’ordre de 2.700 euros. Peu de chose au regard des besoins de la cause, quand on sait par exemple que, selon SOS Méditerranée, une seule journée en mer coûte 11.000 euros pour la location du bateau, l’équipage, le fuel et les équipements nécessaires pour prendre soin des rescapés… Très peu de choses, surtout, au regard du budget d’une commune comme Braine-l’Alleud : de l’ordre du vingt millième…

Commune hospitalière

Troisième victoire : la commune propose maintenant une motion pour déclarer Braine-l’Alleud « commune hospitalière ». Initiative étonnante et surgie de nulle part, mais nous ne la bouderons pas. Même si la motion a été rédigée à la va-vite et ne propose que de continuer ce qui se fait déjà sans prendre de nouveaux engagements significatifs, nous proposerons de l’améliorer et nous la voterons.

Ainsi, grâce à la pression des citoyens dûment relayée par les partis de la minorité, quelques avancées ont été faites. Sans les citoyens, la majorité n’aurait même pas imaginé que la commune soutienne une association ou se déclare « commune hospitalière ».

C’est un bon début, la démocratie en sort vivifiée, que les citoyens engagés en soient remerciés.

 

Share This