Le Conseil communal de ce lundi 28 janvier ne manquait pas d’intérêt : installation des commissions spécialisées qui se sont d’emblée vu confier différents sujets à débattre en détail, du plus concret au plus visionnaire. On a aussi discuté zonings et digressé sur le climat…

Consulter l’ordre du jour du Conseil communal du 28 janvier 2019

La séance a débuté par quelques points protocolaires, avec les prestations de serment du Président du CPAS comme membre du Collège (Pierre Lambrette), de la nouvelle échevine de l’Enseignement et de la Culture (Nathalie Du Parc Locmaria – D’ursel) et d’un nouveau conseiller communal de la Liste du Bourgmestre (Sébastien Patureau).

Installation des commissions

Les partis ont ensuite désigné leurs délégués aux quatre commissions dites « pures » (c’est-à-dire composées uniquement de conseillers communaux) : Vie associative ; Environnement et énergie ; Jumelages et tourisme ; Circulation.

Ecolo attache beaucoup d’importance à cette organisation du travail politique : ces commissions sont l’occasion d’aller plus en profondeur dans l’examen de sujets parfois très techniques et de travailler à l’élaboration de solutions au-delà des divisions partisanes.

Solidarité de l’opposition

Toutefois, la règle de répartition appliquée ne permet pas aux plus petits partis de l’opposition d’y être représentés. En effet, alors qu’Ecolo et IB ont chacun un délégué dans chacune des 4 commissions (et la majorité 4 délégués dans chaque !), PluS et Défi n’en ont aucun. Il est pourtant possible de faire autrement : à Ixelles, le nouveau Bourgmestre Ecolo Christos Doulkeridis a changé le règlement pour ouvrir les commissions à l’ensemble des partis.

Inspirés par cet exemple, nous avons proposé de faire un geste en offrant l’un de nos mandats à un des deux partis de l’Opposition majoritaire. En l’occurrence, c’est l’élu de Défi, Christian Ferdinand, qui occupera notre siège à la Commission Jumelages et tourisme. De son côté, IB offre son mandat à la Maison des sports à Domenico Monachino, du groupe PluS.

Du pain sur la planche

Sur la seule soirée de lundi, trois sujets ont déjà été confiés à un travail en commission, et pas des moindres :

  • Le coût de la nouvelle formule de collecte des encombrants: le citoyen devra-t-il payer les enlèvements qu’il demandera à son domicile ? Sera-t-il remboursé ? Un peu, beaucoup, comment ? Benjamin Vokar pourra faire valoir notre position : gratuité des 3 premiers mètres cubes sans mécanisme de paiement-remboursement. Et imaginer une solution pratique et réaliste financièrement, en prenant le temps de décortiquer un dossier complexe.
  • La suppression d’un chemin vicinal le long du Hain, du côté de la rue de la Gare, a été vivement débattu avant qu’il soit convenu de revoir le détail du dossier en commission. Godelieve Boulert y défendra le maintien, pour préserver l’avenir, des chemins et sentiers inscrits dans les plans, même s’ils ne sont pas utilisés aujourd’hui.
  • La place de Braine-l’Alleud dans le Schéma de développement du territoire wallon, et dans le Projet sur les liaisons écologiques en Wallonie, deux volumineux documents proposés par le Gouvernement wallon sur lequel le Conseil était invité à remettre un avis, tandis que le Collège n’en avait préparé aucun… Corentin Roulin défendra une vision écologique du développement territorial et la reconnaissance de maillons écologiques à protéger et à développer à Braine-l’Alleud.

Notre groupe travaillera à l’approfondissement de ces points ainsi qu’à une série d’autres dossiers, des questions de circulation aux critères pour les subsides aux associations, à travers les représentant.e.s suivant.e.s: Godelieve Boulert pour la Commission de circulation, Benjamin Vokar pour la Commission environnement et énergie, et Aurélie Maréchal pour la commission de la vie associative. Nadine Roggemans nous représentera pour sa part à la Maison des Sports, et une série d’autres commissions devraient encore être formées dans les mois à venir.

Zoning de Piraumont

Egalement au menu de ce lundi : la modification du Plan de Secteur visant à permettre la création d’une zone d’activités économiques au « triangle Dupuis », petit nom de cette parcelle de 24 hectares coincée entre le Ring, la route de Piraumont et le chemin de fer, à deux pas du futur arrêt « Alliance » du RER, une surface actuellement inscrite comme zone agricole.

Ecolo a voté l’abstention sur cette proposition. Nous ne sommes pas opposés à la création d’un zoning à cet endroit, qui est sans doute le plus approprié à Braine-l’Alleud pour établir de nouvelles entreprises car il est au cœur d’un nœud de communication multimodal.

Mais nous n’avons pas voté positivement pour deux raisons. Premièrement, ce n’est jamais de gaieté de cœur qu’on sacrifie de nouvelles surfaces agricoles et les compensations proposées ici sont en partie hors de Braine-l’Alleud. Il faudra quand même un jour arrêter cette destruction. Le plus tôt possible.

Consulter la présentation du projet – Réunion d’information préalable du 18/12/18

Un zoning peut-être, sûrement pas deux

Deuxièmement, nous voulons que ce zoning soir le dernier à Braine-l’Alleud. Or, la majorité soutient le projet d’un autre zoning supplémentaire, celui de la Graignette proposé par l’intercommunale inBW (pour en savoir plus lire Une route « bas carbone » et un zoning « durable »). Projet actuellement retiré mais dont personne ne doute qu’il réapparaîtra de nouveau bientôt, dans la foulée du contournement Ouest. Et là nous disons : non ! stop !

Nous ne sommes évidemment pas contre le développement économique mais pas à n’importe quel prix environnemental. Nous lutterons pour préserver un cadre de vie naturel qui est essentiel pour le bien-être des Brainois.

Le Bourgmestre se lâche sur le climat

La « phrase du jour » du Bourgmestre a heurté non seulement les conseillers de l’opposition mais aussi le public qui n’a pu s’empêcher de réagir. Nous nous passerons de la commenter tant elle est typique de l’aveuglement d’un certain personnel politique « à l’ancienne ».

« 80 % des jeunes qui participaient à la marche pour le climat n’y allaient que pour faire la fête… »

Les jeunes en question apprécieront…

La marche pour le climat du 27 janvier. Plus de 70 000 manifestants rassemblées un dimanche et sous la pluie… juste pour le fun ?

Share This