Me 30/10 - Notre avis sur la cartographie éolienne

Nous soutenons le développement de l’éolien. Nous voulons des parcs éoliens bien conçus et bien placés pour minimiser les nuisances ressenties par les habitants et conserver la beauté de nos paysages. Nous précisons notre avis sur les avantages et inconvénients des différentes zones proposées sur le territoire brainois. Nous proposons que la commune investisse avec ses citoyens dans les parcs éoliens dans ou à proximité de la commune.

Publié le mardi 5 novembre 2013

1. Ecolo Braine-l’Alleud soutient le développement de l’éolien

Nous soutenons le développement de l’éolien comme l’une des sources d’énergie renouvelable contribuant à garantir un approvisionnement énergétique aux générations présentes et à venir et à diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) pour adoucir les perturbations climatiques.

L’Union européenne s’est engagée à atteindre 20 % d’énergies renouvelables en 2020, à diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de 20 % au minimum pour 2020 ; le Gouvernement wallon a décidé d’atteindre 30 % de sources d’énergies renouvelables en 2020 ; c’est un choix ambitieux qui permet de soutenir l’effort du pays tout entier dans la réduction des GES et de développer un secteur prometteur en emplois et nouvelles technologies.

C’est pourquoi, tout en étant conscients que l’éolien n’est pas la panacée universelle, qu’il faudra encore faire évoluer les technologies pour améliorer son rendement, qu’il faudra relier notre éolien aux pays voisins et l’intégrer dans le réseau européen, que sa contribution sera peut-être un jour supplantée par d’autres sources d’énergies renouvelables, nous pensons qu’aujourd’hui, il faut investir dans l’éolien de façon déterminée et planifiée.

Nous regrettons que le Bourgmestre de Braine-l’Alleud se soit opposé a priori et sans nuances au développement de l’éolien terrestre et nous espérons qu’il pourra sortir de cette position pour que notre commune, même sans parc éolien, puisse participer au développement de parcs éoliens voisins.

2. Ecolo Braine-l’Alleud veut des parcs éoliens bien conçus et bien placés pour minimiser les nuisances ressenties par les habitants et conserver la beauté de nos paysages.

La cartographie éolienne a le mérite de définir les zones potentielles où pourront s’implanter les parcs et d’ainsi mettre fin à la non régulation des implantations.

Elle respecte les critères établis par le « cadre de référence » et les conditions d’implantation sont clairement définies, y compris sur le plan paysager. Cependant, les auteurs de la cartographie ont travaillé sur les zones du plan de secteur sans avoir une vision précise du terrain. Des habitations isolées, des qualités paysagères, patrimoniales, biologiques leur ont échappé. Il est donc important de signaler les manquements éventuels.

De plus, nous avons bien pris note du fait que
-  les parcs de minimum 5 éoliennes seront favorisés pour éviter le mitage de l’espace,
-  la réalisation d’un parc dans une zone peut de facto empêcher la mise en œuvre d’une autre zone, si celle-ci est proche de moins de 4 kms et s’il y a co-visibilité.

Nous constatons donc qu’il est impossible que toutes les zones proposées sur le territoire de Braine-l’Alleud soient mises en œuvre.

Nous savons aussi que chaque projet devra faire l’objet d’une procédure de permis unique et d’une étude d’incidences approfondie (puisque celle-ci est prévue pour tout parc éolien dont la puissance installée sera supérieure à 3 MW, ce qui sera le cas pour tous les cas de « grand éolien »).

Si des obstacles ou contre-indications étaient révélés à ce stade, le projet pourrait encore être refusé.

Si on considère le Lot 3 dans son ensemble, on constate qu’il reste 50 Gw à installer ce qui représente 10 éoliennes ; or, les zones inscrites sur Braine-l’Alleud ne sont pas très grandes, par rapport aux zones inscrites sur Ittre (plateau de Baudémont) et au sud-est de Nivelles, ou encore près de Sombreffe. On peut donc supposer que notre commune ne sera pas susceptible d’accueillir beaucoup de mâts, les investisseurs préféreront grouper les mâts dans 2 (ou 3) parcs.

Cela nous laisse de la latitude pour définir les zones qui sont vraiment les moins gênantes pour les Brainois et être exigeants sur les implantations.

Nous avons consulté les cartes de qualification paysagère réalisées par l’ADESA pour la Région wallonne entre 1995 et 2005. Elles donnent une indication sur les qualités paysagères des sites de nos communes.

3. Avis sur les zones proposées sur le territoire de Braine-l’Alleud

Voici notre avis sur les avantages et inconvénients de chaque zone en allant du sud-ouest vers le sud-est puis vers le nord-est de la commune.

1) Zone proche de l’échangeur de Haut Ittre
-  Positif  : elle a l’avantage d’être proche d’une infrastructure routière déjà dominante dans le paysage ; vu le bruit de l’autoroute, les nuisances sonores des éoliennes seront réduites ; sur le plan paysager, l’ADESA n’inscrit pas cette zone comme remarquable.
-  Négatif  : la distance par rapport à la ferme des Pouplis reste problématique surtout qu’il y a un petit point vert séparé du reste ; pourquoi ? sa présence entraîne le fait que la ferme serait encerclée sur 180°.

2) Zone située entre Bois Seigneur Isaac et Lillois
sur le plateau au sud de la ferme de Bertinchamps
-  Positif  : pas d’habitation ni de ferme dans la zone
-  Négatif  : située dans la zone de qualité paysagère inscrite par l’ADESA ; paysage de champs et de bois. Proximité du site classé du parc et château de Bois Seigneur Isaac (moins de 500m).

3) Zone entre Bois Seigneur Isaac, Lillois et le zoning Nord de Nivelles
à cheval sur la N280
-  Positif  : pas de qualité paysagère selon cartes ADESA (sauf au Nord de la N280)
-  Négatif  : présence de la ferme de Bon Air à proximité ; il faut vérifier si les petites taches éparses au nord de cette zone ne mordent pas sur des parcelles boisées, présence de nappes phréatiques et zones de captage exploitées par Vivaqua ; des bois ont aussi été plantés par Vivaqua sur des parcelles agricoles

4) Zone au sud est de Lillois, du quartier du Vert Coucou
-  Positif  : fait partie d’une grande zone à cheval sur plusieurs communes, pas de qualité paysagère selon ADESA, au sud à proximité de l’infrastructure de la RN 25 ; pas d’habitation isolée (sur le territoire brainois en tout cas).

5) Zone au sud du Bois du Callois
à cheval sur Genappe
-  Positif  : habitations isolées mais dans les bois de Mai ou du Callois donc moins impactées
-  Négatif  : dans une zone de qualité paysagère selon l’ADESA, dans la prolongation du champ de bataille ; la zone mord dans le terrain du golf de Hulencourt ; proximité de la ferme de la Neuve Cour et voisinage, et du hameau de la Bruyère des Berlus

6) Zone au Nord du Bois du Callois
à l’est du Parc à conteneurs
-  Négatif  : dans la prolongation du site classé de la bataille, vérifier distance par rapport aux habitations du chemin du Roy
-  Positif  : pas d’habitation isolée
-  Question  : pourquoi un point vert à l’est du château d’eau du Callois ?

4. Ecolo propose que la commune de Braine-l’Alleud investisse avec ses citoyens dans les parcs éoliens dans ou à proximité de la commune

Voici un extrait du cadre de référence adopté par le gouvernement wallon :

« Dès lors qu’une demande leur est faite, les développeurs éoliens permettent la participation financière, dans leur projet de parc, des communes et/ou des intercommunales, ainsi que des coopératives citoyennes avec ancrage local et supra-local.
Par ailleurs, les communes pourront envisager différentes modalités de participation (financière ou en nature), a travers la création d’une association de projets, le recours a une intercommunale ou encore la participation a une société exploitante.
La participation financière pourra prendre la forme d’une structure de capital mixte ou d’une structure a capital séparé avec cession d’une ou de plusieurs éoliennes par le porteur de projet, selon les recommandations ci-dessous.
L’appel à participation financière dans le projet des communes ou le projet est situé, des communes limitrophes et des coopératives sera évoqué au plus tard lors de la réunion d’information préalable du projet éolien.
Pour autant qu’une demande leur soit faite en ce sens, les développeurs éoliens ouvriront le capital du projet a participation a hauteur de cette demande, sans toutefois que cette obligation ne les lie au-delà des seuils suivants :
- 24,99 % du projet pour les communes (communes, intercommunales,CPAS) ;
- 24,99 % du projet pour les coopératives agréées CNC ou a finalité sociale ayant la production d’énergie renouvelable dans leur objet social. »

Nous pensons donc que l’occasion est donnée à notre commune de contribuer positivement aux objectifs de développement des énergies renouvelables en Wallonie et qu’il serait donc intéressant que la Commune envisage la participation financière à un projet éolien et qu’elle organise la participation citoyenne en soutenant la création de coopératives permettant aux Brainois d’investir également dans des projets, qu’ils soient sur notre commune ou sur un territoire voisin.

A télécharger

Avis d’Ecolo Braine-l’Alleud sur la cartographie éolienne

Avis de la locale Ecolo de Braine-l’Alleud sur la cartographie éolienne soumise à enquête publique en ce mois d’octobre 2013


Document PDF - 84.3 ko - ouvrir document