Lu 17/12 - Plus de solidarité, de citoyenneté et des pistes pour le centre-ville

Le groupe Ecolo est intervenu sur divers points du projet de budget soumis par le Collège en ce début de législature. De façon générale, et malgré le signal donné par les électeurs à la majorité, nous n’y trouvons pas suffisamment de solidarité et de citoyenneté.

Publié le mercredi 19 décembre 2012

Solidarité ?

Le budget du CPAS intègre l’augmentation des dépenses de personnel et des charges d’emprunt et prévoit 170.000 € d’augmentation d’allocations sociales, mais les besoins en 2013 risquent de dépasser ces augmentations. Nous demandons que des moyens supplémentaires permettent au personnel du CPAS de poursuivre dans de bonnes conditions leur soutien aux précarisés et que des investissements soient prévus pour le développement du restO social et l’accueil des aînés et de la petite enfance.

Par ailleurs, le budget « politique de l’emploi » de la commune tombe à zéro, exprimant ainsi l’abandon dans lequel la commune laisse les 10% de population active sans emploi. Nous déposerons prochainement des propositions au Conseil communal à ce sujet.

Citoyenneté ?

Nous ne trouvons aucune trace dans le budget d’une amélioration de la citoyenneté active.
Aucune campagne d’envergure n’est initiée par la commune pour sensibiliser la population aux défis écologiques de demain :

  • rien de significatif pour aider la population à économiser l’énergie,
  • aucun suivi du plan communal de mobilité qui prévoyait un plan de communication et des actions de sensibilisation dans les écoles,
  • rien en matière d’éco-consommation ou d’alimentation saine (en dehors de ce que fait le CPAS).
    Les subsides forfaitaires accordés aux associations et mouvements de jeunesse sont renouvelés de façon forfaitaire – si pas arbitraire ?- sans prise en compte des besoins réels (surtout dans le cas des mouvements de jeunesse).

Le Centre-ville en panne d’avenir ?

L’investissement le plus important de l’année 2013 va donc à l’aménagement du futur centre administratif dans le Parc de l’Alliance ; ECOLO a exprimé ses craintes face à ce « décentrage » et à l’abandon du centre-ville. Ces dernières semaines, les échos relatifs à de nouveaux centres commerciaux tout aussi décentrés se multiplient dans les médias.

N’est-il pas temps de réfléchir ensemble sur l‘avenir du centre historique ? ECOLO réitère sa demande d’une large concertation citoyenne et politique sur le centre-ville, concertation qui devrait avoir lieu avant de décider d’un déménagement généralisé des services.

A télécharger

Communiqué d’ECOLO Braine l’Alleud du 17 décembre 2012
Document PDF - 273.7 ko - ouvrir document