Lu 1/9 - Echos du Conseil Communal – CCATM ou CCATMR ?

L’ordre du jour n’appelait pas beaucoup de commentaires mais notre groupe est intervenu sur deux points : la nouvelle CCATM (Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de Mobilité) et les problèmes « post-inondations » à Bois-Seigneur-Isaac.

Publié le dimanche 7 septembre 2014

CCATM ou CCAT MR ?

- Contexte
Le 26 mai dernier, le Ministre Henry, Ministre en charge de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme décidait de ne pas approuver le renouvellement de la Commission consultative communale d’aménagement du territoire et de mobilité (CCATM) de Braine-l’Alleud.
Le Ministre motive son arrêté par le fait « qu’en plus du Président, de très nombreux membres présentés en tant que représentants de la société civile sont directement impliqués au sein du MR en y occupant ou ayant occupé jusqu’à récemment des fonctions politiques (Conseillers communaux, Conseillers CPAS, Présidents de la section communale, Président des Jeunes MR)… ».
Cette décision est le résultat d’un recours introduit auprès du Ministre par les groupes ECOLO et Intérêts Brainois.
En effet, lors du Conseil communal du 25 mars 2013, un véritable noyautage politique de la Commission avait été constaté par les groupes de la minorité.
Le hold-up politique de la Commission par le MR local s’était fait de surcroît au détriment des candidats représentant les intérêts spécifiques tels que ceux des personnes handicapées et de la mobilité douce dont les candidatures avaient été soigneusement écartées par le Collège Echevinal (alors que, pour rappel, cette commission est aussi en charge de la mobilité).

- Nouveau tour de carrousel
Ce lundi 1er septembre, lors du Conseil Communal, le MR a remis le couvert en désignant à nouveau les représentants de la CCATM.
Sur les 24 membres (effectifs et suppléants), 14 sont clairement identifiés comme militants et proches du MR local. Et toujours aucun représentant des cyclistes, ni des personnes à mobilité réduite !
La CCATM est un organe qui encourage la démocratie locale et la participation citoyenne. Au lieu de cela, le MR a décidé d’en faire une annexe de sa section locale et de limiter la concertation citoyenne au cercle de ses affidés. Triste démocratie…
Suite à la décision prise ce lundi soir, les groupes ECOLO et Intérêts Brainois introduiront un nouveau recours auprès du Ministre compétent.

- Fonctionnement
De plus, Baudouin Van Overstraeten, membre ECOLO de la CCATM actuelle, a émis les propositions suivantes pour un meilleur fonctionnement de cette commission. Ce sont des évidences, mais à Braine-l’Alleud, en matière de participation citoyenne, rien n’est simple. Nous demandons donc :

  • que le Président de la Commission soit présent et anime effectivement les séances ;
  • que le fonctionnaire communal puisse dès lors se concentrer sur les informations techniques à apporter et à son travail de rapport ;
  • que l’Echevin de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire soit le plus souvent possible présent et fasse rapport sur les décisions du Collège communal dans les dossiers dans lesquels la Commission a rendu un avis ;
  • que les documents puissent être projetés sur écran afin de faciliter leur lecture et compréhension ;
  • qu’une salle de travail fonctionnelle soit systématiquement réservée ;
  • que les convocations ainsi que les PV de réunion soient également envoyées par courriel ou mis à disposition par ‘Dropbox’ par exemple.

Le Bourgmestre a reconnu que ces demandes étaient légitimes.

*******

Inondations du Ry Ternel à Bois-Seigneur-Isaac

Le 29 juillet, le ciel s’est déversé sur le bassin du Ry Ternel et on a beaucoup parlé des terribles destructions à Ittre et à Haut-Ittre.
Nous reconnaissons le caractère exceptionnel et quasi imprévisible de l’inondation mais les climatologues nous parlent depuis des années maintenant d’événements exceptionnels et nous devons sans doute apprendre à les prévoir et à les prévenir.
A Bois-Seigneur, la rue d’Hennuyères a aussi subi des torrents d’eau ; les habitants se sont entraidés, des entrepreneurs privés se sont mobilisés pour ouvrir les avaloirs et dégager certains endroits. L’eau venait de toutes les terres agricoles et a bien sûr fait déborder le Ry Ternel. Finalement, à part les caves et les jardins, il y a eu peu de dégâts matériels et rien de comparable à ce qui s’est passé à Ittre.
Cependant, des riverains se sont sentis une fois de plus délaissés par les pouvoirs publics responsables de la voirie et des cours d’eau.
Cette inondation met une fois de plus en lumière l’absence de solution en ce qui concerne le Ry Ternel (pas d’égout, peu d’entretien du ruisseau) et le manque de considération que les pouvoirs publics ont pour les riverains qui sont soit menacés d’inondation, soit gênés par les odeurs en cas de sécheresse. Le Ry Ternel est insuffisamment entretenu, ainsi que les avaloirs.
C’est le règne de la débouille dans la rue d’Hennuyères. Chacun s’assure ou construit des dispositifs anti-crues …et les gens attendent, de plus en plus révoltés, qu’un jour des pouvoirs publics assument la gestion de ce cours d’eau.
Aujourd’hui, une crainte supplémentaire est venue s’ajouter : celle de la construction d’un lotissement en amont du village, dans la rue Grand’mère.
Le permis de lotir prévoit des tuyaux plus larges pour retenir les eaux de pluie des toits, mais est-ce suffisant ? De plus, si ces nouvelles maisons auront bel et bien accès à un égout, celui-ci rejoindra le Ry Ternel un peu plus loin dans la rue.
Thérèse Snoy , chef du groupe ECOLO au Conseil communal, a demandé que le Collège se saisisse du problème et obtienne des autres autorités compétentes (la Région wallonne pour la route, l’IBW pour le cours d’eau) une programmation rapide de travaux d’assainissement et de prévention des inondations.
Le Bourgmestre et l’Echevin des Travaux ont promis d’assurer un suivi de ces demandes.