Etat des lieux du Hain en aval du centre

Publié le dimanche 24 septembre 2017

Nous commençons en aval, dans le Parc industriel de la Vallée du Hain, à hauteur de l’implantation du Village N°1 dans ce zoning.

Il faut parfois fouiller des massifs de plantes d’eau et de saules pour apercevoir le cours de la rivière dont la qualité de l’eau, au moment de quitter Braine-l’Alleud n’est pas si mauvaise grâce surtout à la pureté de ses derniers affluents sur notre territoire.
Toutefois, sur le zoning lui-même, nous ne pouvons être certains qu’il n’y a pas l’un ou l’autre rejet suspect au vu des tuyaux qui débouchent dans les berges et nous avons constaté des versages de déchets verts. Pas de vie dans la rivière alors qu’on en trouve dans ses affluents de fin de parcours brainois.
Ces affluents sont passionnants à découvrir : remonter le Valcq, le Hamme, la Praye et les Vertes Voies conduit chaque fois vers des petites vallées aux paysages intéressants et des lieux très bucoliques dont certains mériteraient une mise en valeur.
Tous ces ruisseaux présentent un bon état qualitatif avec même des épinoches dans la Praye et des crevettes d’eau douce dans le Hamme.
Après le Parc industriel, en amont du site de l’UCB où le Hain n’est pas accessible, d’autres petits affluents alimentent la rivière en eau claire : le Fourçon et les deux ruisselets qui viennent de la rue de la Fontaine.
Bonheur de découvrir dans cette rue la source qui lui donne son nom, accessible par quelques marches à demi cachées par la végétation.
Sur les deux rives du Hain, mais surtout du côté d’Odeghien, nous parcourons de nombreux sentiers intéressants dont certains paraissent parfois oubliés.
Quant au Hain, il semble relativement clair dans toute cette partie de la vallée. Envols de canards et de poules d’eau…
Plus on se rapproche des zones urbanisées, et plus on trouve ces deux plantes exotiques envahissantes : la renouée du Japon, dès la rue du Four, et, plus loin, la balsamine.