• 1 – Planche au Pêcheur

    Corentin Roulin

    Ce qui est essentiel dans la gestion du « bien commun » brainois, c’est une vision partagée, plus de transparence et la participation des habitants aux décisions qui les concernent. Les atouts de Braine-l'Alleud sont nombreux : qualité de son environnement, richesse de son patrimoine culturel et de son tissu associatif, de nombreux professionnels très qualifiés, des citoyens engagés... Aujourd'hui, ce potentiel est sous-exploité. Il est temps de le valoriser par une gestion moderne, participative et innovante. En savoir plus : voir l'interview.

  • 2 – Centre

    Aurélie Maréchal

    A l’heure du défi climatique, notre commune doit se transformer par des actions concrètes dans tous les domaines, et en soutenant les initiatives des citoyens, associations mais aussi des entreprises engagés dans la transition vers une société plus écologique et solidaire. Je m’engage pour une commune durable dans laquelle il fait bon vivre, avec des plaines de jeux dans les quartiers, plus de places en crèche et un centre-ville redynamisé. En savoir plus : voir l'interview.

  • 4 – Mont-Saint-Pont

    Godelieve Boulert

    Le succès du Repaircafe et de Braine-l'Alleud en Transition témoigne de l'engouement croissant pour la préservation de l'environnement, l'économie locale, la résilience et la solidarité. Ces actions citoyennes induisent une cohésion entre les habitants avec des retombées positives sur l'environnement et la solidarité. Dans le même esprit, je défends une vision à long terme sur l'avenir de notre commune tant en matière d'urbanisation que de mobilité ou d'agriculture durable. En savoir plus : voir l'interview.

  • 3 – Sart-Moulin

    Benjamin Vokar

    En trente ans, la superficie bâtie dans le Brabant wallon a presque doublé ! Face à toujours plus de zonings et de béton, il est urgent de proposer une autre vision, durable, pour l’avenir de la commune : préserver nos espaces verts, soutenir les initiatives citoyennes et défendre une vraie qualité de vie pour l’ensemble des Brainois. En savoir plus : voir l'interview.

  • 5 – Lillois

    Arthur Lambert

    Rêver de changer le monde ? Je le fais depuis tout petit. Ma recette ? Un peu de sérieux dans mes études de sciences politiques à l’ULB, de motivation dans mes engagements mais surtout une conviction : il faut penser global et agir local ! A Braine-l’Alleud, on pourrait faire tellement de choses, entre autres en s’inspirant de solutions collectives et innovantes déjà mises en place par certaines villes. Tout ça en impliquant les Brainois dans les décisions. Alors, en avant ?

  • 6 – Paradis

    Marylou Homs

    Dans notre commune, on agit et on répare, un peu par-ci, un peu par-là, sans avoir une vue globale des défis à relever dans un futur proche. Quels défis ? Il faut tout d’abord que les citoyens aient la meilleure santé possible, qu’ils puissent se nourrir sainement, respirer sainement. Une commune où il fait bon vivre ? Oui, mais pas pour tous ! Le prix du logement est une des premières causes de la précarité. Il faut absolument proposer des logements pour tous les budgets et supprimer le diktat des 120 m².

  • 8 – Estrée

    Nadine Roggemans

    Les Brainois.es ont des idées en matière de mobilité, de sécurité, d’habitat, d’aménagement des lieux publics, des parcs et espaces de loisirs, bref de tout ce qui touche leur vie quotidienne. Écoutons-les et donnons-leur les réponses qu’ils méritent.

  • 7 – Grange des Champs

    Etienne Wilmet

    Vivre le présent, tourné vers le futur, soutenu par ses racines, voilà ma vision de la gestion du bien collectif. Une vie en symbiose avec la structure socio-économique, mettant en valeur le passé historique tout en maintenant la biodiversité.

  • 9 – Lillois

    Guillaume de Stexhe

    Je m’engage pour Lillois, parce que j’y vis et que c’est frustrant. Lillois est pour moi un parfait exemple d’une gestion locale dépassée, indifférente au vécu des gens, et qui a fabriqué une cité-dortoir embouteillée au milieu de champs noyés de pesticides. Et parce que beaucoup de citoyens de Lillois aspirent à une autre qualité de vie. N’importe quel petit village français prend mieux soin de lui-même que la commune de Braine-l’Alleud ne prend soin de Lillois (et du reste de Braine, d’ailleurs).

  • 10 – Centre

    Isabelle Franck

    Je suis convaincue que l’échelon communal est primordial comme levier de changement, notamment dans l’esprit de la Transition. Si la majorité communale se voit comme partenaire des initiatives citoyennes qui fleurissent sur son territoire, sans volonté de récupération électoraliste mais avec un objectif commun où chaque partie a son rôle à jouer, alors la physionomie de la commune peut changer radicalement, la participation citoyenne peut être facteur de changement et de cohésion sociale renforcée… et tout (ou presque) devient possible.

  • 12 – Centre

    Sabine Buxin

    "There are no passengers on Spaceship Earth. We are all crew" (M McLuhan). Être déterminée au quotidien à faire autrement, être actrice d’une transition écologique et solidaire, c’est mon engagement pour notre commune.

  • 11 – Gaston Reiff

    Rémy Deloge

    Je suis coordinateur du groupe Zéro Déchet de Braine-l’Alleud en Transition. J’aime sensibiliser aux problèmes engendrés par notre mode de vie et montrer qu’il existe des alternatives. Je suis persuadé que le monde ira mieux si nous changeons nos habitudes. Je soutiens la liste Ecolo car de nombreuses choses peuvent être améliorées dans notre commune : favoriser la mobilité douce, sensibiliser à la réduction des déchets, soutenir les initiatives citoyennes... En savoir plus : voir l'interview.

  • 13 – Ménil

    Yann Verstraeten

    J’aimerais créer plus de liens sociaux entre les jeunes Brainois. De très bonnes choses existent à Braine-L’Alleud, comme la maison des jeunes et ses festivals de musique, les mouvements de jeunesse et le stade Gaston Reiff. J’ai le sentiment que ces initiatives ne sont pas assez promues et qu’on peut améliorer des choses en la matière.

  • 14 – Lillois

    Geneviève Durant

    Je suis sensible aux aspects de mobilité, de sécurité des usagers faibles, de propreté, d’aménagement des espaces collectifs, de développement constant de services de qualité pour les jeunes et les moins jeunes. L’accès au logement est une priorité capitale ; il faut porter plus d’intérêt à d’autres formes d’habitats, aux habitations peu énergivores et orientées vers la mixité sociale.

  • 16 – Ménil

    Isabelle Gettemans

    Maman de 4 enfants et enseignante, je suis très préoccupée par le monde laissé aux générations futures. La lutte pour un monde plus juste et plus durable, la protection de notre environnement, la participation citoyenne sont des combats qu'il est urgent de mener et cela commence par l'action locale.

  • 15 – Ménil

    Philippe Godts

    Cycliste quotidien, je souhaite améliorer la mobilité pour les usagers faibles (enfants, personnes âgées, handicapés, piétons…). Je voudrais aussi promouvoir la participation des Brainois aux grandes décisions qui les concernent. J’ai 56 ans, vis dans le quartier du Ménil, et suis actuellement co-président de la locale Ecolo de Braine-l’Alleud avec Marylou Homs.

  • 17 – Centre

    Christophe Mercier

    Politologue et psychologue de formation, engagé dans la gestion de fonds européens en faveur de l'emploi et dans le développement d’un management participatif au sein de la fonction publique. Ensemble, faisons de notre commune un modèle de gestion économique, sociale et environnementale intégrée, avec une attention particulière aux moins favorisés, d’ici et d’ailleurs ; au climat et à la santé de notre campagne, garante de la nôtre ; à la mobilité douce et au commerce local. Nos enfants nous en remercieront !

  • 18 – Centre

    Paola Baccaro

    Je suis tout particulièrement attentive aux questions de justice sociale, d'égalité des chances et d'éducation. C'est pourquoi, je défends avec force la pédagogie active, l'éducation à la citoyenneté et la lutte contre les discriminations. Je suis également sensible au bien vivre ensemble qui passe nécessairement par la mise en oeuvre du principe de solidarité.

  • 20 – Centre

    Bernadette Moulart

    Je veux promouvoir les modes de déplacement alternatifs pour améliorer notre environnement et notre cadre de vie. En tant que maman, je souhaite aussi plus de logements accessibles pour les jeunes qui s’installent. En tant qu'infirmière, je défends plus de solutions de soins pour les personnes à bas revenus.

  • 19 – Ménil

    Christopher Boon

    Une commune doit soigner le dialogue avec ses citoyens et lutter contre les discriminations et l’intolérance. Braine-l’Alleud peut devenir un endroit convivial et dynamique, où il fait bon rester à tout âge, où les décisions sont prises en concertation avec les citoyens et où la participation de tous déterminera un futur vivable dans une optique solidaire et respectueuse de chacun, quelle que soit son origine.

  • 21 – Ophain

    Alain Pieterhons

    Pour un retour au bon sens, pour une réduction et valorisation de nos déchets, pour le goût retrouvé dans la diversité de nos vergers et potagers : quelques voies possibles que je défends pour se sentir de nouveau proche de la nature.

  • 22 – Lillois

    Brigitte Florani

    Diététicienne et membre du mouvement Slow Food depuis quelques années, je suis passionnée par l’alimentation durable, éthique, la santé naturelle, les plantes sauvages… En choisissant les aliments que nous mettons dans notre assiette, nous posons un acte politique en favorisant des modes de production écologiques, le bien-être animal, des revenus équitables pour les producteurs, la santé des producteurs et des consommateurs. J’aimerais que cette philosophie soit au cœur des décisions concernant les collectivités communales.

  • 24 – Flohaye

    Danielle Debière

    De mon expérience de douze ans comme conseillère communale, je retiens les bons et nombreux contacts avec la population et le travail constructif des commissions auxquelles je participais. Je me suis rendue compte à quel point un grand nombre de citoyens sont étrangers à la chose politique mais je crois au rôle primordial de "l’éducation permanente" dans l'éveil politique du citoyen. Ce qui me révolte, c'est le mépris du pouvoir en place pour les interventions des représentants d’ECOLO alors qu’elles sont réfléchies, construites avec conviction et sagesse, pour le bien des Brainois à long terme.

  • 23 – Ménil

    Joël Brassart

    Possédant un magasin, je suis confronté au problème du déclin des centres des villes et villages, au profit des grands complexes commerciaux, réels et virtuels. Le commerce de proximité a pourtant ses avantages (contacts humains, personnalisation, convivialité, etc). Rendons à notre commune ce souffle, cette vie qui disparaît de plus en plus.

  • 25 – Centre

    Thomas Ronse

    Politologue de formation, spécialiste de l'Asie à l'AWEX, j'ai 59 ans et je vis depuis 9 ans à Braine-l'Alleud. Passionné par la mobilité que j’analyse depuis de nombreuses années, je suis convaincu que Braine-l'Alleud mérite mieux en mobilité et donc en qualité de vie.

  • 26 – Centre

    Marie-Christine Gettemans

    Je souhaite plus de démocratie participative à Braine-l’Alleud. Je suis aussi grand-mère de 4 petits. Vu les urgences environnementales, et pour eux, chaque geste compte, même sur le plan communal. Alors, mettons-nous ensemble pour faire bouger les choses !

  • 28 – Ménil

    Pascale Moens

    En tant qu’ergothérapeute, je suis tout naturellement attirée par le domaine social, paramédical et scolaire. Je suis aussi très sensible à toutes les questions se rapportant au logement, indispensable pour mener une vie décente.

  • 27 – Paradis

    André Fevrier

    Je souhaite une autre politique, je défends une autre façon de gérer la commune. Pour moi, une autre gestion, c’est permettre aux citoyens de partager leurs idées et de tenir compte de ces idées dans les projets développés dans notre commune.

  • 29 – Paradis

    Stéphane Klemm

    Brainois depuis presque 40 ans, marié et papa de deux enfants, l'engagement dans des projets locaux est pour moi non seulement une grande source de satisfaction mais aussi une nécessité. Nous avons la chance d'habiter une commune riche de sa diversité que ce soit au niveau de sa population, ses associations, son environnement ou son économie. Une commune où nous aimons vivre et dont l'immense potentiel mérite d'être développé. Pour moi, il est prioritaire de faire de Braine-l'Alleud une commune où il fait bon vivre et pas seulement habiter. En tant que candidat Ecolo, je m'engage à mettre mon dynamisme et mon envie de faire bouger les choses au service de notre commune, à votre service.

  • 30 – Lillois

    Dominique Lefort

    J’habite Lillois depuis 2002 et j’aimerais que les choses bougent : de meilleures infrastructures pour la jeunesse, la création d’espaces partagés comme des jardins collectifs, une plaine de jeux ou un marché bio et local pour plus de convivialité entre les habitants, un meilleur accueil et la prise en charge des personnes en difficulté et des mesures pour la mobilité douce.

  • 32 – Bois-Seigneur-Isaac

    Thérèse Snoy

    Je souhaite contribuer à l'émergence d'un nouveau modèle de société, qui cesse de dégrader nos ressources, est plus solidaire et respectueux de la vie. Cela me motive à participer aux initiatives citoyennes de transition écologique mais aussi à poursuivre l'engagement politique, quelles que soient les imperfections de la démocratie. Ici à Braine l'Alleud, il reste tant de choses à faire pour améliorer le bien-être de chacun : recréer du lien dans les quartiers et villages, diminuer le niveau des pollutions, améliorer la mobilité, renforcer le maillage écologique dans nos campagnes et reconnecter producteurs et consommateurs.

  • 31 – Ménil

    Luc De Keersmaeker

    Senior depuis peu mais toujours ... vert ! Avocat de profession, j'ai toujours eu à cœur d'avoir des engagements sociaux, en particulier dans le domaine du handicap, de la solidarité internationale et de la justice. J’aspire à une politique ouverte et participative, au respect de l'homme dans sa diversité. J’ai le souci de l'avenir de ma planète lequel commence dans ma commune.

  • 33 – Ménil

    Roland Massart

    Paysagiste et écologiste de longue date, je continuerai à tout faire pour préserver nos espaces naturels. J’imagine une commune plus verte ou les espaces publics sont conviviaux et ludiques. Redonner une place aux enfants et aux jeunes au cœur de nos villages sera pour moi une priorité. Mon autre cheval de bataille : nos cours d’eau qui demandent une réelle mise en valeur. En savoir plus : voir l'interview.

  • 14/10

    Avec Ecolo Braine-l'Alleud...

    Une équipe de 33 candidats avec des âges et des profils offrant une grande diversité. Mais aussi une équipe à forte composante citoyenne avec huit candidats non membres du parti...

Share This