Prolongeons l’itinéraire du Proxibus en le faisant passer par le Village n°1, le quartier Saint-Zèle et Bois-Seigneur-Isaac. Et étendons son horaire pour qu’il couvre toute la journée, voire la soirée.

De plus en plus, aux heures de pointe, le centre de Braine-l’Alleud et les abords des écoles sont congestionnés par les voitures individuelles qui prennent les rues d’assaut. Cela génère des embouteillages néfastes pour l’économie, la santé et l’environnement.

Cette situation est le résultat d’une non gestion depuis des décennies. Améliorer la situation demande un changement profond des mentalités résumé par le slogan « ne plus prendre la route, mais la partager ». Les décideurs ont leur rôle à jouer en encourageant résolument les déplacements en mode doux (vélos, piétons…) ainsi que les transports collectifs.

A ce propos, bien que l’offre de bus soit déjà assez importante à Braine-l’Alleud, force est de constater qu’elle ne couvre pas tous les besoins.  Ainsi, à part les axes privilégiés par le TEC, de nombreux quartiers (Le Village n°1, Saint-Zèle, Bois-Seigneur-Isaac, le Ménil, l’ensemble de Lillois…) sont totalement ignorés.

10 ans de retard

Le Proxibus, que nous avons réclamée depuis au moins 10 ans, est une tentative intéressante de la majorité actuelle pour atteindre certains quartiers oubliés, mais il reste trop centré sur son objectif véritable qui était de rencontrer les critiques liées au déménagement de l’administration communale loin du centre de Braine-l’Alleud.

D’ailleurs, le Proxibus ne circule pas avant 9h20 et a son dernier départ à 15h20. De plus, il ne circule pas durant le temps de midi. Il n’est donc d’aucune aide pour l’important public des écoles secondaires et des navetteurs, ce qui est d’ailleurs la volonté affichée de la majorité quand elle dit que le Proxibus ne peut être une concurrence pour le TEC…

Cet argument ne correspond toutefois pas à la réalité du terrain puisque aucun bus du TEC ne traverse par exemple Lillois, hormis les nombreux bus roulant à vide vers le dépôt de Nivelles ! Par contre, le Proxibus a une partie de son parcours en commun avec celui des bus TEC 65 et 66 reliant Ophain à Braine-l’Alleud…

Intensifier et élargir

Nous voulons donc rendre le Proxibus utile pour les navetteurs et les élèves des nombreuses écoles secondaires de Braine-l’Alleud. Nous comptons en prolonger l’itinéraire en le faisant circuler par le Village n°1 et le Quartier de Saint-Zèle. Eventuellement, il sera nécessaire de créer deux itinéraires différents pour éviter de rallonger les trajets. Nous comptons également étendre l’horaire du Proxibus pour qu’il couvre l’ensemble de la journée, voire la soirée.

De plus, nous négocierons avec le TEC l’extension de la ligne 67 allant de la gare de Braine-l’Alleud au Parc de l’Alliance jusqu’à Lillois, de manière à desservir différents endroits de cette entité au moins certains moments de la journée.

Enfin, nous étudierons avec la commune de Waterloo la possibilité d’étendre ou de coorganiser les parcours des Proxibus « Chenois » et « Sucrerie » respectivement vers le Ménil et vers le bas de l’Ermite et l’Estrée.

Share This