Nos demandes concernant le projet Aspiravi

Faisant suite à la séance d’information organisée le 15 mai 2013 par la société Aspiravi, le groupe ECOLO Braine-l’Alleud a communiqué ses remarques et demandes au Collège des Bourgmestre et Echevins de Braine-l’Alleud.

Publié le vendredi 24 mai 2013

Dans le cadre de la procédure de demande de permis unique introduite par la société Aspiravi en vue d’installer 6 éoliennes aux abords de l’échangeur de Haut-Ittre, suite à la réunion tenue à Ophain le 15 mai dernier, ECOLO Braine-l’Alleud introduit plusieurs demandes, sur le contenu de l’étude d’incidences qu’Aspiravi doit réaliser avant de déposer sa demande de permis.

Sur la base du projet décrit en réunion publique, nous constatons que 4 mâts éoliens sont disposés au sud et à l’est de l’échangeur de Haut-Ittre et deux au Nord Est. L’éolienne no 4 est très proche du hameau des Culots, tandis que l’éolienne no 1 est très proche de l’abbaye de Nizelles. Ces éoliennes auront, d’après les informations données, quasiment 160 m de haut, pales comprises.

Les riverains des Culots et de Nizelles ont réagi de façon très négative et nous comprenons leurs inquiétudes. La ferme des Pouplis est encerclée par les mâts 3 à 6, sur un rayon de plus de 180° ce qui ne répond pas aux exigences du cadre de référence pour les habitations (maximum de 140°).

Pour ces raisons, le groupe Ecolo Braine-l’Alleud demande que l’étude d’incidences évalue non seulement le projet d’implantation tel qu’il est aujourd’hui proposé par le promoteur mais que des alternatives de localisation des mâts dans la même zone soient évaluées également.

Nous pensons entre autres à des implantations plus proches de l’autoroute et de l’échangeur, et même - pourquoi pas - dans les mailles de l’échangeur sur le terrain de la SOFICO. Si ces alternatives ne peuvent pas être envisagées, nous voulons savoir pourquoi.

Nous souhaitons que soient envisagées et évaluées aussi l’hypothèse de réduire le projet à 5 éoliennes ou à 4, et l’hypothèse de mâts moins élevés.

C’est seulement sur base d’une étude d’incidences complétée que notre groupe pourra prendre position sur ce projet Aspiravi.

ECOLO Braine-l’Alleud rappelle que le nouveau cadre de référence et la cartographie positive qui seront soumis prochainement à enquête publique par la Région wallonne, sont là justement pour maîtriser la répartition des champs éoliens sur le territoire wallon et minimiser les impacts sur le bien être des citoyens, tout en permettant d’atteindre les objectifs de production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables.

Nous ne souhaitons donc pas que des projets déposés avant l’adoption définitive de ce cadre n’en respectent pas l’esprit ou les normes.

ECOLO Braine-l’Alleud demande que les points ci-dessus soient transmis à l’auteur de projet.

Thérèse Snoy
Au nom d’Ecolo Braine-l’Alleud