Lu 29/08 - Echos du Conseil : zone bleue, jeux et SUL

Un Conseil communal estival où l’on a notamment discuté zone bleue, plaine de jeux et modes doux. Nos principales interventions.

Publié le dimanche 4 septembre 2016

Extension de la zone bleue

L’échevin des Travaux a obtenu de la SNCB (Infrabel) la possibilité d’utiliser les parkings dits « Albert 1er » et du « Pont courbe » (la surface en extérieur, inutilisée actuellement). On pourra s’y garer 3 h durant en apposant son disque. Voilà donc des places supplémentaires pour les visiteurs du centre-ville. Quelques rues supplémentaires en bordure externe de la zone bleue actuelle ont également été intégrées.

De plus, le règlement concernant les cartes de professionnels, donnant droit au parking en zone bleue, est rendu plus restrictif pour laisser les rues commerçantes plus libres. Le but est d’empêcher que des professionnels n’occupent tout le jour durant des places dont leur clientèle aurait besoin. Nous ne pouvons que soutenir cette volonté d’éviter les voitures « ventouses » et de rendre le centre-ville plus attractif aux clients des commerces.

Plaine de jeux du Parc du Cheneau : comité d’accompagnement

Il s’agissait de nommer les membres d’un comité d’accompagnement de cet équipement de loisirs qui puisse en assurer la bonne gestion.

Selon le règlement wallon, les riverains du quartier doivent être représentés dans ce comité. Nous avons été étonnés de constater que le Collège proposait comme représentants des riverains deux membres du personnel communal… sans doute habitant le quartier. Nous avons critiqué le possible conflit d’intérêts et le fait qu’aucun appel n’avait été fait dans le quartier pour trouver des riverains.

Le Bourgmestre nous a répondu que la mesure prise avait pour seul but de répondre aux exigences de la région wallonne et que d’ailleurs, ce comité ne se réunirait probablement pas.

Nous prenons acte de ce manque d’intérêt pour la participation citoyenne ! …alors qu’on sait que, quand on supprime une plaine de jeux à Braine, c’est sous prétexte que des riverains se sont plaints de nuisances.

Nous avons quand même obtenu qu’une invitation soit adressée au comité de quartier pour avoir deux représentants.

Tracé d’une piste « mode doux » entre le centre-ville et l’avenue du Japon

Nous sommes heureux de voter pour la réalisation de nouveaux cheminements pour cyclistes et piétons. Cependant, nous disposions des remarques du GRACQ sur ce projet et avons voulu les relayer : le tracé proposé convient mieux pour le loisir que pour le vélo « quotidien » car il est plus long et plus dénivellé qu’un trajet direct entre le centre (bas) et le nouveau centre administratif.

Le Gracq fait aussi remarquer que si on voulait bien installer des sens uniques limités aux cyclistes (des SUL), d’autres solutions beaucoup moins onéreuses seraient disponibles. Par ailleurs, l’éclairage dans le passage boisé est insuffisant.

L’Échevin n’a pas semblé se souvenir des remarques du Gracq et nous connaissons malheureusement à l’avance la réponse donnée à propos des SUL.

Le parti pris par la commune est de séparer les cyclistes des voitures. Solution certes confortable mais très coûteuse.