Lu 15/12 - Echos du Conseil Communal – Budgets 2015

A l’occasion des votes sur les budgets de la Commune et du CPAS, les conseillers communaux Ecolo en regrettent un fois de plus le manque de transparence et de lisibilité.

Publié le samedi 17 janvier 2015

Approbation du budget 2015 du CPAS

Le groupe ECOLO a voté ce budget, tout en exprimant diverses inquiétudes. Si la dotation communale présente en effet une augmentation globalement supérieure à l’inflation (ce qui n’était même pas le cas certaines années antérieures), la part communale dans le financement de notre CPAS est encore en diminution. Elle n’est que de 94 € par habitant, alors que la moyenne wallonne se situe à 124 €/habitant !

Par ailleurs, l’impact négatif d’une série d’évènements n’y a pas été chiffré : les mesures d’exclusion des jeunes de l’ONEM au 1er janvier 2015, la réduction des ressources suite au transfert de compétences du fédéral aux régions ou encore la réduction du financement des points APE.

Budget communal 2015

Nous avons voté contre ce budget, qui ne représente assurément pas notre vision écologiste de la gestion de la commune.

  • Alors qu’il dégage un boni de près d’un million d’euros, nous avons regretté le peu d’ambition et surtout le manque de transparence de la politique énergétique.
    C’est presque par hasard que nous venons de découvrir l’existence tant d’un cadastre énergétique des bâtiments communaux (qui a été présenté au Collège en mai 2014) que d’une étude technico-économique d’amélioration énergétique, réalisés par le conseiller en énergie.
    Non seulement le Collège a tu ces informations - a priori intéressantes - mais surtout il n’en a tiré aucun objectif chiffré en termes d’économies d’énergie dans la commune ! Nous avons insisté pour que ces documents soient rapidement présentés au conseil communal.
  • Le groupe IB a demandé la création d’une commission budgétaire permettant à tous les conseillers communaux de mieux comprendre les données comptables de la commune.
    Baudouin Van Overstraeten s’est joint à eux en réitérant sa demande, déjà ancienne, de mettre à la disposition des conseillers un programme de comptabilité communale doté d’une fonction analytique, ce qui permettrait une vision transversale de fonctions aujourd’hui éclatées dans de multiples postes aux quatre coins du budget communal.
  • Au chapitre des subsides aux associations privées, nous avons marqué notre vif étonnement devant la somme de 34.000 € prévue pour l’association des commerçants ABC Futur, chargée par le collège communal de l’animation du centre ville, sans aucune obligation de justifier de l’utilisation de ce subside public, au contraire de la plupart des autres bénéficiaires…
    Ce ne sont pas quelques guirlandes ou apéritifs sympa qui vont redynamiser le centre de Braine-l’Alleud ! Pour rappel, la majorité a renoncé, il y a plusieurs années, aux services du ‘gestionnaire centre ville’, un spécialiste cofinancé par la région wallonne.

Futur centre administratif

Au budget extraordinaire, la majorité annonce pour 2015 un investissement de 3,5 millions d’euros pour l’aménagement et le déménagement des services communaux dans le bâtiment ‘Toyota’.
Force est de constater que, plus d’un an après son acquisition, nous ne sommes toujours pas encore en possession d’un aperçu détaillé de cet investissement…ni de son financement !