Lu 15/02 Saint Valentrain : 16ème édition

La SNCB et les transports collectifs dans leur ensemble sont l’otage du manque de vision de la Ministre de tutelle Jacqueline Galant et des politiques d’austérité du Gouvernement. Les transports publics méritent pourtant toute notre attention : eux seuls permettront à notre pays de s’ouvrir à la mobilité du 21ème siècle.

Publié le dimanche 14 février 2016

Le Gouvernement semble ne pas prendre la mesure des défis à relever en matière de climat et de mobilité : économies aveugles pour la SNCB, suspension des travaux du RER vers la Wallonie, valse-hésitation pour le tram de Liège, manque d’ambition pour les offres de bus, de tram et de métros…

Or, il est urgent de renouer le lien entre les transports collectifs et leurs usagers au quotidien.

Parce que des transports publics performants restent une priorité pour les écologistes, Ecolo viendra à la rencontre des voyageurs de Wallonie et de Bruxelles tout au long de la semaine du 15 février 2016. Le 15 février, nous serons présents aux gares de Braine-l’Alleud et de Lillois dès 7 heures, n’hésitez pas à venir nous rejoindre !

La congestion automobile a non seulement un impact sur le climat mais a également un coût important. L’action Saint-Valentrain est l’occasion de rappeler que des alternatives sont possibles. Ecolo et Groen ont ainsi élaboré un contrat de services pour la SNCB qui place le voyageur au centre :

  • plus de trains,
  • plus de places assises aux heures de pointe,
  • des réinvestissements pour plus de ponctualité,
  • une meilleure information des voyageurs et plus de services attractifs,
  • un baromètre de satisfaction annuel indépendant.

Pour les écologistes, le RER doit se faire à quatre voies, nous le défendons depuis l’an 2000. Le tram à Liège n’est pas un caprice mais une nécessité, un outil de mobilité et de qualité de vie, qui doit remplacer le projet de construction d’une autoroute (CHB) bientôt embouteillée et qui détruira des espaces naturels de qualité et empoisonnera la vie quotidienne de milliers de riverains. Bruxelles doit être désengorgée, notamment par une offre performante combinant train-tram-bus-pistes cyclables.

C’est la 16ème année qu’Ecolo organise la Saint-Valentrain. Nous remercierons les voyageurs avec un chocolat, qui adoucira temporairement les difficultés qu’ils rencontrent quotidiennement en prenant les transports en commun… Une nouvelle fois, la Saint-Valentrain est pour les écologistes l’occasion de réclamer un réel investissement dans l’avenir des modes de transport alternatifs à la voiture.

Le Gouvernement se désintéresse des transports collectifs et de ses milliers d’usagers ? Ecolo ne les laisse pas tomber, ils méritent plus de respect et les défis à relever en termes de mobilité et de climat n’attendent pas.