Lu 15/02 - Echos du Conseil Communal – Second projet FEDER

A date exceptionnelle, ordre du jour exceptionnel : ce Conseil communal était essentiellement convoqué pour présenter le projet que la commune dépose auprès du Fonds FEDER (fonds européen pour le développement régional) en espérant bénéficier de budgets européens et wallons.

Publié le jeudi 25 février 2016

Une fois n’est pas coutume, et nous l’apprécions, nous avons eu droit à une présentation globale des deux projets déposés. Le Conseil devait simplement prendre acte. Il faut dire aussi que nous n’avions rien obtenu comme information précise avant le Conseil.

La commune dépose donc deux projets au sein d’un « portefeuille » appelé « BLA21 » :

  • le DED (pour « développement économique durable »),
  • l’IS (ou « incubateur social »).

Le DED consiste à construire un contournement routier à l’ouest du centre de Braine qui part de l’hôpital et aboutit à la chaussée de Tubize puis à mettre en œuvre un nouveau zoning de 32 hectares entre les deux zonings actuels : zoning artisanal de Braine-l’Alleud et zoning industriel de la vallée du Hain à cheval sur notre commune et Wauthier-Braine.

Pour répondre aux critères du fonds FEDER, ce projet doit être « bas carbone » c’est-à-dire déboucher sur une réduction des émissions de carbone. Le Collège dit répondre à ce critère grâce au fait que les véhicules empruntant le contournement feront moins de kilomètres et les feront plus vite que s’ils passent par la chaussée d’Alsemberg et par la chaussée de Tubize. Ce point nous a laissés fort sceptiques dans la mesure où nulle part n’étaient comptabilisées les émissions de carbone dues à la construction du contournement et à l’urbanisation du site aujourd’hui agricole et composé de prairies.

L’IS est à l’initiative du CPAS et consiste à développer un centre de formation aux « métiers de l’humain » situé sur le même site que la maison de repos Le Vignoble et visant à la formation de personnes actuellement éloignées de l’emploi à des métiers liés à la santé et au bien-être. Nous avons dit tout le bien que nous pensions de ce dernier projet.

*

Il n’y avait donc pas de vote sur le projet FEDER proprement dit mais, pour conforter le dépôt de ce « portefeuille » de projets, le Conseil communal était invité à voter sur trois points en lien avec le projet DED :

  1. le tracé du Barreau Ouest complet c’est-à-dire au départ de la route de Piraumont,
  2. la modification du plan de secteur pour y inscrire la nouvelle zone d’activités économiques,
  3. la mise à l’étude d’un règlement urbanistique sur le périmètre du fonds de vallée du Hain jouxtant le centre historique de Braine-l’Alleud, aussi appelé « Goëtte-Chiennerie ».

Voici les positions prises par les Conseillers communaux ECOLO sur chacun de ces trois points.

1. Barreau Ouest

En cohérence avec notre position prise en 2009 lors du vote sur le du Plan Communal de Mobilité, nous n’approuvons pas la construction d’une voirie de contournement de ce gabarit (15m d’emprise) suivant un tracé qui est très dommageable pour la zone rurale qu’il traverse.

  • A l’heure où plus que jamais nous devons nous tourner vers des modes de vie, de production et de consommation « bas carbone », en référence aux engagements pris par nos Etats à la conférence de Paris sur le Climat, et aux engagements pris par la commune elle-même dans sa récente motion « climat », nous pensons qu’il faut orienter les investissements publics vers des alternatives au trafic routier.
  • Le trafic de transit qui se rend ou vient du zoning d’activités économiques de la vallée du Hain peut contourner Braine-l’Alleud via les branches Est et Ouest du ring. Une signalisation adéquate doit être négociée avec le SPW routes de Wallonie.
  • Le trafic intérieur à Braine-l’Alleud doit effectivement être allégé par la mise en place de moyens alternatifs de déplacements, qu’il s’agisse du RER, de navettes de bus, de voies prioritaires pour bus et d’itinéraires cyclables. A ce sujet, nous demandons l’aménagement de l’ancienne ligne 115 pour les cyclistes et vélomoteurs et en y permettant le passage de petits bus qui relieraient la gare et le zoning.
  • Le tracé proposé est extrêmement destructeur des paysages et des éléments déjà fragiles et rares de biodiversité du territoire rural traversé (chemins creux).
  • Ce tracé laisse craindre que toute la zone agricole qui y sera incluse serait vouée à l’urbanisation tôt ou tard. Si nous sommes favorables à une urbanisation proche du Hain (mais en prévoyant une zone de protection importante du cours naturel), nous ne pouvons accepter une extension urbaine sur toute cette superficie.

Les Conseillers communaux ECOLO ont voté NON avec l’abstention de Sabine BUXIN.

Notre abstention est justifiée par le fait que nous sommes sensibles à l’accessibilité de l’hôpital, de la zone artisanale et de certains établissements déjà implantés et donc ouverts à l’étude d’autres tracés de « chaînons manquants » entre l’hôpital et la chaussée de Tubize.

2. Nouvelle zone d’activité économique

Nous n’avons pas approuvé cette modification au Plan de Secteur pour les raisons suivantes :

  • la zone comporte des prairies en pente, bordées d’alignements ou de bouquets d’arbres à certains endroits, qui constituent un maillage écologique intéressant ainsi qu’un paysage de qualité, accessible aux habitants des environs ;
  • la zone est occupée principalement par un agriculteur qui vient de construire une étable moderne pour son bétail et dont l’exploitation ne peut survivre sans l’accès à ces terres ;
  • la zone descend jusqu’au bord du Hain, alors que nous souhaitons le maintien d’un couloir d’espace vert suffisamment large pour servir à la fois de refuge biologique et de lieu de promenade et de passage.

De plus, sa mise en œuvre ne doit pas être entreprise avant que le zoning industriel soit effectivement totalement occupé. Or, nous avons compté 10 sites d’entreprises vides ou en vente à ce jour.

Une autre extension de ZAE est prévue par le Plan de Secteur près de l’Alliance et cette extension serait mieux desservie par le réseau routier et le train.

Nous sommes favorables à l’implantation d’entreprises PME à proximité des gares au sein du tissu urbain. L’augmentation d’occupation de la vallée du Hain par des activités économiques ne peut se concevoir sans une amélioration de la desserte en transports publics, sur sites propres si possible.

Nous nous demandons aussi quelle sera la compensation foncière de cette modification du Plan de Secteur.

Les Conseillers communaux ECOLO ont voté NON avec une abstention.

Notre abstention est justifiée par le fait que nous sommes favorables au principe d’installer des entreprises à haute performance énergétique et technologique à Braine-l’Alleud, et bien sûr à la création d’emplois.

3. Règlement urbanistique et environnemental pour la zone Goëtte-Chiennerie

Les Conseilles communaux ECOLO ont voté OUI car ce règlement urbanistique peut contribuer à la maîtrise de l’urbanisation de la vallée du Hain et de la zone « blanche » au Plan de Secteur (prairie Gillot).

Comme dit plus haut, nous pensons qu’on peut accepter un développement d’un nouveau quartier entre Saint Zèle et le Centre et y mettre en application des principes d’habitat « durables » (logements groupés, intergénérationnels, économes en énergie et en ressources…).