Les éoliennes, ça fait du bruit

Lorsque l’on est proche d’une zone où des éoliennes pourraient être installées, il est normal de se demander si cette nouvelle installation ne va pas provoquer des nuisances sonores. La plupart des riverains de champs éoliens affirment que le bruit, quand il est audible, n’est pas gênant. Le nouveau cadre éolien prévoit toutefois des normes afin d’offrir des garanties supplémentaires aux riverains de champs éoliens.

Publié le jeudi 26 septembre 2013

Jusqu’en 2012, les normes de bruit à respecter étaient fixées à 40 dba (décibels) lorsque le vent ne dépasse pas les 5 mètres par seconde. Il n’y avait donc pas de règle générale qui s’appliquait lorsque le vent soufflait à une vitesse supérieure.

Pour éviter des désagréments aux riverains des parcs éoliens et assurer leur protection, des conditions particulières étaient ajoutées dans les permis pour permettre d’aller jusqu’à 50 dba dans ces cas.

Le nouveau cadre éolien abaisse la norme à 40 dba maximum de nuit et en été et à 43 dba en hiver. La vitesse du vent n’est plus limitée à 5 mètre par seconde et différents éléments sont pris en compte :
- le bruit émis par les éoliennes elles-mêmes,
- le bruit lié au vent
- le bruit de la pale.

A titre de comparaison, 43 dba correspondent plus ou moins au bruit du froissement de papier. C’est moins que le bruit d’une conversation (60 dba), d’un aspirateur (75 dba) ou d’une sonnerie de téléphone (80 dba).

Les nouvelles normes du cadre éolien préservent donc les riverains des nuisances sonores. Elles garantissent entre autres que les nouvelles installations n’empêcheront personne de dormir… même en été lorsque les fenêtres restent ouvertes.