Les Ecolos font-ils vraiment autrement ?

« Faire de la politique autrement » est-ce plus qu’un joli slogan ? Tandis que notre société est passée du désenchantement au rejet violent de la politique, nous voulons être très clairs : sur les institutions, la participation citoyenne, les cumuls, l’argent…

Publié le vendredi 28 avril 2017

Tous les hommes et les femmes engagés en politique avec ECOLO à Braine-l’Alleud l’on fait au départ d’un généreux désir de contribuer au bien commun. Mais nous ne pensons pas être les seuls ou meilleurs que d’autres à cet égard.

Ce qui nous distingue vient après l’élan personnel : c’est la manière dont nous jouons à fond le jeu des institutions, dont nous nous en démarquons pourtant parfois pour aller chercher la parole du citoyen, c’est notre souci de transparence et de pédagogie, c’est notre culture du débat, ce sont nos règles de non-cumul et de rétrocession.

Les institutions

Les Ecolos sont légalistes, nous pensons que la démocratie impose un strict respect des lois et nous déployons beaucoup d’énergie à nous y conformer. Et à vérifier que tous font de même. La triche et la fraude nous font horreur, la légèreté et la négligence nous désolent, dans tous les cas nous sommes acharnés à les dénoncer.

A Braine-l’Alleud, nous ne cessons de revenir sur le sujet de la « gouvernance » car nous y voyons un levier essentiel pour garder le lien entre citoyens et institutions : toutes ces règles de droit sont déjà compliquées mais si en plus on n’en respecte pas aussi bien l’esprit que la lettre, alors le citoyen ne comprend pas, ce qui nourrit le soupçon et le rejet.

La participation citoyenne

Nous pensons que les élections communales tous les 6 ans et les enquêtes publiques pour les projets d’urbanisme, ce n’est pas assez pour que chacun se sente impliqué. C’est pourquoi nous essayons de mobiliser les habitants pour qu’ils s’expriment sur des sujets qui les concernent.

A Braine-l’Alleud, nous sommes frappés par le dédain souvent affiché vis-à-vis de la parole citoyenne, organisée ou pas. Nous sommes au contraire très mobilisés pour aider tous les habitants à comprendre les enjeux, à utiliser les règles de la démocratie et à donner leur point de vue. Nous l’avons fait notamment avec le collectif qui s’était créé autour de l’aménagement du Paradis.

Transparence et argent

En tant qu’Ecolos nous sommes de fervents défenseurs de la transparence la plus totale : accès aux documents et aux données de l’administration, pédagogie sur les processus et les décisions, publicité réelle des débats, publication des mandats et rémunérations.

Et nous sommes contre les cumuls.
Pourquoi ? Pour que nos mandataires soient disponibles là où ils ont été élus, sans conflits d’intérêt, et que nous soyons plus nombreux à nous engager. Nous évitons ainsi les dérives de la « professionnalisation » : trop de technique, de jargon, d’entre-soi et d’argent, risque de petits arrangements entre amis, pas assez de transparence, de contrôle, de renouvellement.

A Braine-l’Alleud, nous prenons l’initiative de rendre publics sur notre site internet l’ensemble des mandats des Ecolos brainois, les montants des jetons de présence qu’ils ont perçus en 2016 ainsi que des rétrocessions correspondantes qu’ils ont versées en retour au parti ECOLO.
La transparence en action !