Etat des lieux du Hain, une rivière malmenée

Cet été, nous avons parcouru les berges du Hain et de ses affluents, en remontant son cours jusqu’à ses différentes sources. Bilan en termes de propreté et de mise en valeur : pas brillant. Mais des améliorations sont possibles, si tout le monde s’y met.

Publié le vendredi 22 septembre 2017

Nous en avions envie depuis longtemps : découvrir ou redécouvrir les coins et recoins d’un parcours qui alterne grande visibilité et passages secrets, rives artificielles en ville et méandres bucoliques à la campagne, joie de la flore et de la faune aquifères (rarement) et tristesse d’une pollution récurrente (trop souvent).

Le compte-rendu détaillé de notre inventaire est présenté en trois parties (voir ci-dessous).

Aidez-nous à le compléter ! Signalez les pollutions que nous n’avons pas vues. Partagez vos coups de cœur des jolis coins à découvrir…

Dans les semaines et les mois qui viennent, nous publierons ici de nouvelles informations sur l’état du Hain et sur ce qui peut être fait pour l’améliorer.


Notre inventaire [actuellement en cours de publication]

  • le Hain en aval du centre : de la frontière avec Braine-le-Château à la rue de la Graignette [en cours de publication]
  • le Hain dans le centre : du parc artisanal au Paradis, et son affluent la Légère Eau [en cours de publication]
  • le Hain en amont du centre : du Paradis à la source à Lillois [à venir]

La santé du Hain, l’affaire de chacun

Nos 6 demandes à la commune

  • 1 – Entretenir les berges, de manière raisonnée, dans le respect de la nature et des riverains.
  • 2 – Clôturer les berges en zone de pâturage
  • 3 – Lutter activement contre les dépôts sauvages de déchets, et enlever les gros déchets.
  • 4 – Entretenir scrupuleusement les avaloirs qui récoltent les eaux d’écoulement dans les rues.
  • 5 – Imposer les raccordements à l’égout sauf en zone d’épuration individuelle.
  • 6 – Revaloriser ce patrimoine naturel, notamment en entretenant les cheminements existants.

Nos 6 suggestions aux riverains

  • 1 – Réaliser mon raccordement à l’égout, sauf en zone d’épuration individuelle.
  • 2 – Prévoir la vérification périodique de mon installation, si je suis en zone d’épuration individuelle.
  • 3 – M’abstenir de jeter quoi que ce soit dans les ruisseaux et rivières, y compris les déchets verts !
  • 4 – Observer les variations dans l’aspect de l’eau et signaler les changements inexpliqués.
  • 5 – Surveiller les déversoirs d’orage et les avaloirs et signaler les dysfonctionnements.
  • 6 – Rejoindre les Ecolos de Braine-l’Alleud qui ont à cœur de préserver et de valoriser nos cours d’eau.