Boulevard de l’Europe : une proposition contre le fait accompli

A la surprise des riverains, les tronçonneuses n’ont pas chômé, Boulevard de l’Europe, anéantissant le charme des cerisiers qui allaient fleurir... Mauvais timing, communication insuffisante, absence de projet, Ecolo se lève contre ces travers de la politique communale mais ne se contente pas de critiquer et propose une alternative. Evocation au Conseil communal du lundi 30 mars 2015.

Publié le lundi 30 mars 2015

Le groupe Ecolo a été très choqué par l’abattage des cerisiers du Japon et de la destruction de toute la végétation buissonnante qui formait un ensemble varié et coloré tout le long du Boulevard et autour des bustes des « pères de l’Europe ».

On peut admettre que les cerisiers étaient « vieillissants » et qu’un aménagement végétal puisse être transformé ; mais faut-il le faire avec une telle brutalité, à la veille de l’éclosion végétale et animale qui habitait ces arbres et buissons, à la veille du mois de juin où Braine-l’Alleud se veut accueillante et belle ?

Le contraste est choquant entre la procédure que doit suivre un particulier pour abattre un arbre et la liberté que se donne le Collège communal de raser tout un ensemble.

Le contraste est choquant entre les points de détail pour un poteau et un bout de trottoir soumis au vote du Conseil communal et les aménagements déterminants pour l’espace urbain brainois que nous découvrons… trop tard !

Si tout cela est légal (pour autant qu’un permis ait été effectivement demandé et obtenu), il n’empêche que le Collège pourrait ouvrir la concertation aux riverains et soumettre de tels projets au débat en Conseil communal ; les réunions du Conseil communal y gagneraient en intérêt pour tous, politiques et citoyens !

Maintenant que c’est fait, reconnaissons que le Service travaux et l’échevin responsable nous ont ouvert une porte pour des suggestions de réaménagement !

Nous avons pu faire une suggestion pour l’immédiat : semer une prairie fleurie plutôt qu’un simple gazon pour avoir des fleurs dès ce mois de juin.

Pour le plus long terme, nous avons dessiné un projet que nous espérons voir discuté avec les habitants et avec l’administration.

Nous suggérons que Braine-l’Alleud se montre pour une fois pionnière en matière de transition écologique.

Dans les villes en transition, les espaces verts urbains sont réorientés vers des fonctions à la fois écologiques, sociales et nourricières ; on y pratique l’agriculture urbaine, principalement le maraîchage et de nouvelles formes d’occupation de l’espace voient le jour, collectives ou partagées.

Plutôt que de réaliser un aménagement classique de pelouses et d’arbres d’alignement, nous proposons un aménagement plus riche en couleurs et en diversité, offrant au promeneur des aires de repos et de promenade, mais aussi des jardins de fleurs, de légumes et de fruits et des buissons variés. Les arbres de haute tige seraient disposés en bouquets de part et d’autre.

Nous proposons aussi de repositionner les bustes des pères de l’Europe, de les mettre côte à côte, regardant dans la même direction (vers l’est c’est-à-dire vers le bas du boulevard), entourés de buissons fleuris, avec des bancs et des panneaux évoquant la création et l’importance de l’Union européenne.

Nous espérons être entendus, et surtout que ce boulevard, si symbolique en cette année de commémoration, soit richement planté et fleuri en juin prochain.